Skip to content

Un récent commentateur sur Amazon s’est déclaré “surpris de la qualité  de l’écriture pour une œuvre auto-éditée” jugeant que cette dernière “tenait le pavé à beaucoup de policiers publiés par les grandes maisons et était mûre pour rejoindre une collection prestigieuse”. 

Il ne croyait pas si bien dire. Retrouvons-nous en septembre pour la première enquête de Céleste Ibar, rééditée aux Presses de la Cité.

D’ici là, suivez-moi sur Facebook, Twitter ou Instagram.

Vena Amoris
Presses de la Cité

Rester en contact

Ou tu peux m’écrire directement à : celine@celinederoany.com ou me contacter par les réseaux sociaux

La copie n\'est pas permise.